Les valeurs de ce site ne sont pas escroc-compatibles

« C’est n’importe quoi ! ». Catégorie Cuivre.

« Non mais faut arrêter tes conneries, on parle business là, et dans les affaires, il n’y a pas de sentiments... » ou « ça ne marchera jamais si tu passes pas par eux ». Catégorie Argent.

Je vous en donne encore ? « Mais tout le monde fait ça » ou « pfff… ouais, bah reste dans ton coin... » ou « Et qu’est-ce que tu veux faire ? Hein ? Tu te prends pour Zoro ? » ou « Bah, ouais, t’es plus forte que tout le monde, c’est ça ? ». Catégorie Or.

Et franchement, celle que je préfère : « Faut savoir s’adapter au monde, même si ça nous plaît pas, après tout, on n’y peut rien, c’est comme ça, tu suis et c’est tout... ». Catégorie Platine.

Plaisir des nombres - Pas de filous chez nous. Restons calme...

Et si précisément, ce n’était pas tout ???

C’est amusant l’agressivité que certains choix peuvent provoquer autour de nous… À croire que cela touche une fibre sensible, un point douloureux, quelque chose en tout cas d’important…

Plaisir des Nombres - La colère, de Thich Nath hanh - Ce site n'est pas escrocs-compatibleEt comme le démontre Thich Nhat Hanh, avec toute la sagesse qui est la sienne, la colère, agressive par nature, est toujours une conséquence, elle arrive après. Après que l’on ait ressenti un coup si rude qu’il nous a blessé, meurtri, humilié… Qu’on ait mal interprété les paroles ou les intentions de l’autre, c’est fort possible, mais il faudrait le lui demander pour le savoir.

 

Et bizarrement, on ne me demande jamais pourquoi j’ai fait ce choix…

Alors, je vais le dire ici. Même si…

« Cherche toujours l'ombre derrière l'éclat »

Je crois, en y réfléchissant bien, que les deux mots « valeur » et « cohérence » résument assez bien ma démarche.

Je vous donne la conclusion de suite, car la suite risque de vous la faire rater : si je ne suis pas en adéquation avec les valeurs portée par une entreprise (et c’est pareil pour une personne, un événement, un projet… partie « valeurs »), alors je me m’éloigne de cette entreprise, je ne fais pas appel à ses services, je ne consomme pas ses produits, je me désolidarise de ceux qui l’encensent, je ne participe pas à sa croissance (partie « cohérence »)…

Cela suppose que je me sois demandé à quelles valeurs je souhaite adhérer. Vraiment. Sincèrement. Du coup, dans la suite de ma vie, je m’y tiens.

Et cela suppose aussi que je me sois demandé ce que sont les vraies valeurs de telle entreprise (ou personne, projet…). Les vraies valeurs, pas celles qui sont proclamées ou affichées. Comme dit naomi Klein, « l'ombre derrière l'éclat »...

Plaisir des nombres - Naomi Klein, No logo - Pas de filous chez nousCette entreprise considère-t-elle ses employés au même titre qu’une ressource consommable, jetable, sans plus de considération que pour le papier qu’on froisse ? Appauvrit-elle les producteurs ou fabricants des produits qu’elle vend ? Permet-elle l’emploi sous-payé de public vulnérable comme les enfants ou les femmes pauvres ? Utilise-t-elle son bénéfice pour payer des actionnaires inutiles au lieu d’investir dans son patrimoine et son savoir-faire ? Participe-t-elle à la corruption d’élus ? Se livre-t-elle à des pressions, mensonges, dissimulations pour obtenir des avantages fiscaux ou matériels immoraux ? Son fond de commerce est-il le vol de biens soit publics soit privés ?…
Liste non exhaustive...

Et voilà la vraie question

Revenons à nos moutons. Ou plutôt à nos escrocs. Un certain réseau social – en fait ils sont nombreux, mais les plus emblématiques sont cinq : un au certain moteur de recherche, un certain fabricant de logiciels et un autre fabriquant de matériels et un certain quincaillier de masse - s’est imposé du fait de l’immoralité de ses inventeurs.

Soutenus vaillamment par la déliquescence morale du monde politique. Ce dernier a en effet encouragé le vol et la dissimulation à grande échelle, la manipulation, la pression et la corruption à grande échelle, la tromperie, l’illégalité et le détournement de notre argent – l’argent dit public - à des fins manifestement pas orientées vers notre bien public.

Avec ses copains, il se fait appeler avec un joli petit nom « gafamiesque »…

Alors, avec eux, mes valeurs n’y sont pas du tout...

Ah, oui, la fameuse rengaine...

Vous êtes espionné et tout est noté, volé, vendu pour faire du profit à votre insu avec ce qui vous appartient… « C’est pas grave, j’ai rien à cacher... ».

Ah bon ? Mais alors, pourquoi fermez-vous votre porte de maison à clé ? Auriez-vous quelque chose d’illégal à l’intérieur ? Un tableau volé ? Du cannabis ? Bah, alors quoi ?

Ça vous dérange qu’on rentre chez vous ? Pourtant, c’est pas grave, si vous n’avez rien à cacher… Et si le voleur peut se faire trois francs six sous avec la statuette égyptienne qu’il vous a « empruntée », et bien, tant mieux pour lui, non ?

L’espionnage, le mensonge, l’illégalité… des gangster à l’œuvre, qui travaillent très dur depuis presque vingt ans pour se blanchir une réputation… Parce qu’enfin, comment construire une fortune gigantesque à partir de services gratuits ??? Vous êtes-vous déjà posé cette curieuse question ?

J’exagère ? Je délire ? Je vois le mal partout ? Je complote ? Si vos pensées est passée par un de ces mots, j’espère au moins que la suite induira un petit doute, si petit soit-il…

Parce que c’est pas moi qui le dit… ou pas que…

Quelques éléments de réflexion… Mais ce n’est pas une enquête.

Se déclarer innocent, la plus vieille défense :

facebook redouble de nouveautes pour vous espionner

Qui a comparé le réseau social à « un gangster numérique » qui se place « au-dessus des lois » ? Le Parlement britannique… ce n’est toujours pas moi qui le dit… :

Facebook a volontairement planifie l'espionnage des utilisateurs

Qui a dit « Facebook a souvent délibérément cherché à entraver notre travail en donnant des réponses incomplètes, peu sincères et parfois trompeuses » ? Le Parlement britannique, encore lui… complotiste va !

Facebook ne doit pas se considerer comme un gangster numerique qui est au dessus des lois

« En 2011, Facebook a signé un décret de consentement avec la FTC, acceptant de ne plus tromper ses utilisateurs en leur disant que certaines informations de leurs profils resteraient confidentielles » ! Pour que le gouvernement des États-Unis réagisse, ça doit vraiment pas être beau à voir… Chouette alors, on va enfin pouvoir lui faire confiance... :

USA: Facebook pourrait faire face a une amende de l'ordre du milliard de dollars

Ah, et L’Autorité allemande de la concurrence aussi ne trouve pas cela très chouette :

Bundeskartellamt prohibits Facebook from combining user data from different sources

Bizarre, si personne n’a rien à cacher, où est le problème ?…

Mais après tout, certains sont mauvaises langues ! Il suffit de faire confiance au patron du réseau social le plus malhonnête lucratif pour être rassuré : il dit qu’il ne le fera pas, alors, c’est sûr, il ne le fera pas !

Et puis, c’est peut-être vrai, car il a beaucoup plus efficace. Vous suivre, même quand vous n’y êtes pas. Bah oui, un petit lien invisible sur des pages web (comme son copain d’ailleurs) ou le petit icône pour aimer une page directement par le réseau… :

Facebook nous espionne à travers la géolocalisation, par Michel Campillo

Entre copains...

Bon, il n’est pas le seul, c’est peut-être sa seule excuse : faut être et rester compétitif…

Ah, et en plus, il donne à des tiers ce qui ne lui appartient pas ??? Super...

gmail permet a des developpeurs de lire les mels de ses utilisateurs

Et donc, on peut se poser la question :

Emmanuel Macron utilisateur de gmail : pourquoi cela peut-il poser probleme?

Ce que nos donnees gmail revelent de notre vie sociale

Alors, voilà encore autre chose ! Mais je l'ai vérifié personnellement... Cliquez sur un lien contenu dans un message que quelqu’un vous envoie, sans que le message ne provienne d’une adresse g-mel. Et vous verrez que vous n’atteignez pas directement le site du lien, vous passez, sans le savoir car cela ne vous est pas dit, par une page du propriétaire de g-mel d’abord… Pourquoi donc ? Que se passe-t-il sur cette page ? Réponse :

L'espionnage de vos liens dans gmailBon, quand on est copain comme cochon, on se refile les bons tuyaux… :

Apres-Facebook-c-est-Google-qui-fait-aussi-passer-Screenwise-Meter-une-application-de-collecte-de-donnees-sur-les-peripheriques-iOS/

On aurait tord, nous aussi de se priver d’une activité aussi amusante ! Et qui semble si lucrative… Quand l’immoralité est érigée en valeur :

Vous pouvez desormais espionner vos amis sur facebook

Allons, arrêtons-là. Vous aurez compris l'idée. Car il y aurait tellement à dire encore... Passons.

Bon, alors, que fait-on ?

C’est une toute petite question. Mais qui vaut le coup.

Maintenant que je sais, qu’est-ce que je fais ?

Je laisse faire en fermant les yeux ? Facile, il suffit de choisir parmi les commentaires des catégories citées en introduction. Cuivre, Argent, Or ou Platine, il y a le choix.

Et sûrement d’autres auxquels je n’ai pas pensé…

Ou sinon....

Ou sinon, je ne participe pas. Ça me coûte plus qu’aux autres, car c’est contraignant. En effet, c’est compliqué de suivre une autre voie, parce qu’ils sont omniprésents ; je dois donc trouver des solutions pour faire autrement ; heureusement, il en existe plusieurs (ça vous intéresse ?*). Et aussi ils sont bien installés dans la vie et les pensées de la plupart des consommateurs. Et ça oblige à quelques (petites) concessions…

Mais, pour moi, ça vaut le coup. Valeurs et cohérence.



Note

*Si oui, voici des pistes (il y en a d'autres) pour vivre sans gafam...

Sans G : Startpage, firefox focus, qwant, duckduckgo ...

Sans A : Bin, ça c'est simple. Accepter d'attendre un jour ou deux un produit dont on pourrait (en vrai) plus ou moins se passer... Et acheter dans un magasin ou sur un site web. Sinon lire Benoît Berthelot, regarder ce film ou celui-là...

Sans F : Sortir discuter avec ses voisins, participer de temps en temps à une association près de chez vous, contempler le paysage au lieu de prendre mille photos à la seconde sans rien voir... Mais sinon, il y a aussi :  Mastodon, ou d'autres, car ils sont nombreux ! Voyez ces listes, ici et ici, par exemple...

Sans A : Voir sans M.

Sans M : Linux et ses distributions, et le monde des logiciels libres, si vaste... Voyez l'association framasoft, par exemple..

Cas particulier... Pour les ordiphones portables (celui que vous utilisez de temps en temps pour appeler votre mère et le reste du temps pour remplacer votre ordi dans le bus ou le métro...) le choix laisse rêveur pour l'instant, A ou G via Androïd... Ce dernier est issu d'un système linux... Si vous êtes vaillant, voir ici.