Pourquoi ça marche ?

Devant le succès incontestable des réglettes et l’aisance acquise par les enfants qui les manipulent, on peut se demander pourquoi ça marche ? Pourquoi cet outil fonctionne si bien ? D’autant plus lorsqu'on regarde bien le matériel : on ne voit que 10 morceaux de bois dont la simplicité ne laisse pas préjuger de leur efficacité.

Plaisir des nombres - Pourquoi ça marche - Ancienne roue - Temple de Denderah en Egypte

Invention géniale, qui a bouleversé l'évolution des peuples qui la possédaient - Vestige d'une ancienne roue dans le temple de Denderah en Haute Egypte.

Le caractère génial d’une invention ne se juge pas à la taille d’un objet ou à la facilité d’usage d’un concept mais plutôt aux conséquences de son usage.

Quelques raisons, parmi d'autres

Plaisir des nombres - Pourquoi ça marche, l'escalier Cuisenaire

Seulement 10 réglettes de bois... et toutes les notions de base sont là.

Le succès des réglettes est dû à plusieurs critères qui se renforcent les uns les autres. Citons les principaux.

 Un seul matériel pour toutes les notions élémentaires.

En effet, les réglettes forment un modèle exact de l’arithmétique. Elles sont donc tout à fait autre chose qu’un outil supplémentaire. Les opérations, les relations entre les nombres, les propriétés des nombres et opérations… toutes ces notions sont interconnectées, ce que ce matériel permet de percevoir. Ainsi, les opérations, notamment, prennent leur sens les unes par rapport aux autres, car elles sont abordées par les même agencements de réglettes. Ce qui fait que, par exemple, les fractions sont découvertes et étudiées avec les mêmes structures que celles utilisées pour les autres opérations de base. Il y a une continuité et une cohérence dans l’apprentissage, très favorable à un renforcement, au fur et à mesure, de connaissances acquises. Ce qui renforce considérablement la confiance dans ce que l’enfant sait déjà.

Un matériel auto-correctif.

Qui permet donc à chacun de valider ou non ce qu’il a lui-même énoncé. L’accès au savoir est double : l’enfant découvre les relations qui existent et en même temps celles qui ne sont pas possibles. Ses erreurs ne sont donc plus des fautes condamnables qui montrent ce qu’il ne sait pas. Au contraire, ses essais sont tous positifs et apportent tous une pierre à son édifice mental. Il n’y a donc pas d’échec possible. Cet aspect primordial développe considérablement sa confiance en lui-même qui n’est pas sapée dès le début par des erreurs ou des hésitations.

Un matériel qui rend autonome et indépendant.

Plaisir des nombres - Pourquoi ça marche -Alfredo Rodriguez

L'autonomie d'un enfant ou comment conquérir son indépendance. Peinture d'Alfredo Rodriguez.

En effet, son utilisateur n'a plus besoin d'attendre une réponse toute faite qui viendrait de l’activité mental d’un professeur. De ce fait, il devient petit à petit autonome. Il conquiert l'indépendance de son esprit. Il peut créer lui-même, se corriger lui-même, trouver par lui-même.

Un jeu qui stimule

Un outil qui ressemble étrangement à un jeu et auquel, d’ailleurs, on fait jouer les enfants très facilement. Car cet outil pédagogique libère une très grande créativité dans les constructions et agencements possibles. Cette créativité, cette liberté d’esprit se retrouve ensuite dans les agencements mathématiques auxquels les enfants se livrent.

Par les mains

La manipulation est la première des caractéristiques, la plus visible. Or, il est connu et reconnu aujourd’hui, que l’apprentissage qui mêle différents canaux est bien plus efficace. Et spécialement l’usage des mains. Ne dit-on pas que les mains seraient notre premier cerveau, au début de notre vie, et le prolongement de celui-ci ensuite ? Ne pense-t-on pas que l’être humain s’est développé au cours des âges parce qu’il a utilisé ses mains pour créer des outils ?

Évidemment, la conséquence immédiate, c’est que chacun utilisant ses propres mains, c’est donc son activité propre, personnelle qui permet à l’enfant d’accéder à la connaissance.

Et un autre avantage évident est que tout le monde peut découvrir ou redécouvrir des notions mal comprises... Il n'y a donc ni âge ni conditions de niveau préalable pour utiliser et bénéficier pleinement des réglettes de Cuisenaire.

Un rythme bien rythmé

Bien sûr, pour peu que les adultes qui accompagnent acceptent de donner le temps nécessaire à chaque enfant, alors chacun suit un rythme qui lui est propre pour répondre aux différentes questions. L'avance ne se fait que de découvertes en découvertes, à son rythme.

Des rapports

Un matériel qui permet d’accéder directement aux rapports entre les nombres, et aux propriétés de chaque nombre. Ce sont les structures de l’arithmétique même qui sont visibles par ce matériel. Cet outil n'a rien à voir avec un matériel de comptage. Ce qui permet d'accéder très rapidement à des notions abstraites car généralisées. Ainsi, la relation, par exemple de double-moitié se retrouve avec beaucoup de nombres différents. Mais ce qui est vrai d'un double par rapport à sa moitié, l'est toujours quel que soit le nombre considéré.

La dernière, mais pas des moindres...

Une raison encore, peut-être la plus importante, les réglettes libèrent tous les esprits qui prennent la peine de les manipuler. Elles portent en elles une créativité aussi large et infinie que l’est le domaine de l’arithmétique qu’elles représentent parfaitement. N’importe qui jouant avec elles pourra donc découvrir ou redécouvrir des relations ou des notions laissées dans l'ombre jusque là.

Plaisir des nombres - Commenter sur pourquoi ça marche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.