Comment écrire en mathématique : du concret à l’abstrait

Votre enfant manipule maintenant les longueurs, d'une ou plusieurs réglettes, sans difficultés pour les additionner, les soustraire. Il connaît leurs valeurs numériques et a vu quelques fractions. C’est déjà beaucoup et avec ces éléments, il peut déjà bien jouer et inventer. Mais pour cela, il lui faut un outil supplémentaire. L'écriture. En effet, si l'écriture n'est pas la priorité au moment de la découverte d'une notion, elle devient ensuite, un support. Un support pour garder et/ou transmettre son travail. mais aussi un support de réflexion pour aller plus loin. Peut-être avez-vous déjà commencé à l'utiliser dans la première partie de cet accompagnement, comme une approche, une découverte d'une écriture sans mots, mais avec des signes. Donc, aujourd’hui, reprenons ce que nous avons déjà vu, principalement à l'oral, et posons-nous cette question : comment écrire toutes ces relations mathématiques ? Voyons cela.

Les révisions

  1. La longueur jaune est-elle paire ou impaire ?
  2. Une réglette noire est-elle multiple d'une blanche ?
  3. Quelle longueur est le double de la vert clair ? et de la marron ?
  4. Construire un tableau sous la réglette marron, de façon ordonnée, en nommant les réglettes par leurs valeurs numériques. Avec une phrase-type, comme « Le complément de un à huit, c’est sept. » ou « (J'additionne) un et sept, ça fait huit. » ;
  5. Le défaire en verbalisant avec une phrase-type comme « La différence entre huit et un, c'est sept » ou « Huit moins un, il reste sept » ;
  6. À quoi servent les parenthèses ? Donnez un exemple où elles sont absolument nécessaires.
  7. Combien faut-il de moitié d'une longueur pour obtenir cette longueur complète ? Même question avec le tiers ? Enfin, avec le quart d'une longueur ?
  8. Combien de surfaces différentes peut-on réaliser avec un train composé de cinq longueurs roses ?

Pour lire la suite, connectez-vous sur la droite -->

Ou dessous avec un portable.

Si vous n'êtes pas abonnés, visitez l'accueil pour mieux connaître ce site.

Ou inscrivez-vous ci-dessous pour que votre enfant ne souffre pas - ou plus - à l'approche d'un calcul :

Plaisir des nombres - Je m'inscris pour ne pas laisser mon enfant sombrer en mathématique.

Avec un cadeau de bienvenu, pour bien démarrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.